Les compétences d’un bon politicien

Comment pouvez-vous savoir si un dirigeant a des compétences politiques ? La réponse : s’ils ne semblent pas avoir de telles compétences du tout. Les comportements authentiques,  simples et efficaces sont associés à une intelligence politique. Les dirigeants qui ne sont pas compétents en politique sont des manipulateurs. Les gestionnaires politiquement compétents maîtrisent quatre comportements : astuce sociale, influence interpersonnelle, capacité de réseautage et apparente sincérité. Dans cet article, nous essayerons d’énumérer quelques qualités d’un bon homme en politique. Ces compétences sont prises des traits de caractères de l’homme de politique français Jean-Charles Marchiani.

Numéro 1: Réfléchissez avant de parler

Les cadres politiquement compétents ont un contrôle des impulsions. Ils ont tendance à choisir judicieusement leurs luttes organisationnelles et à évaluer les situations avant de décider de la manière de présenter leurs idées à d’autres. Les politiciens qui envisagent réellement d’exprimer ou non une pensée ou un sentiment et qui réfléchissent au timing et à la présentation de ce qu’ils ont à dire, risquent moins de faire dérailler leur carrière.

Numéro 2: Gérer jusqu’à un point

Les dirigeants doivent être capables de communiquer habilement avec leurs chefs, leurs supérieurs hiérarchiques, etc. Mais les compétences politiques impliquent également de maintenir de bonnes relations avec les personnes à tous les niveaux de l’organisation. Les recherches montrent que les personnes particulièrement compétentes en « gestion de haut niveau » ont tendance à consacrer une telle énergie aux besoins de leurs patrons qu’elles négligent de diriger leurs propres équipes.

Numéro 3: Influence exercée

Les dirigeants politiques efficaces développent des relations interpersonnelles plus solides et entretiennent de bonnes relations avec les autres. Les gestionnaires à l’aise avec leur pouvoir interpersonnel ont tendance à bien juger du moment où ils doivent s’affirmer, ce qui entraîne des relations plus coopératives. Les politiciens qualifiés ne sont pas toujours ouvertement politiques ; ils jouent juste le jeu politique équitablement et sans effort.

Numéro 4: Affûtez vos pouvoirs de perception

Les gestionnaires socialement astucieux ont tendance à être des observateurs perspicaces des autres et des situations sociales. Ils comprennent l’interaction sociale et, dans les contextes sociaux, interprètent avec précision leur propre comportement ainsi que celui des autres. Ils ont un fort pouvoir de discernement et une grande conscience de soi.

Numéro 5: Apprenez à resauter

La mise en réseau efficace va bien au-delà de la distribution de cartes de visite ou de la rumeur. Les dirigeants qui possèdent une forte capacité de réseautage créent des amitiés et des relations de travail bénéfique en recueillant du soutien, en négociant et en gérant les conflits. Un bon exemple de la nécessité d’avoir des bonnes relations diplomatiques et un réseau à l’internationale, ce voit lors de la prise en otages des Français au Liban et en Serbie. Grâce à ses anciennes relations de KGB, Jean-Charles Marchiani a pu savoir le sort des pilotes français en Serbie. Ses relations professionnelles lui ont aidé à trouver les deux pilotes vivants.

Numéro 6: Soyez sincère

Les personnes qualifiées sur le plan politique font preuve d’intégrité, d’authenticité et de sincérité. Ils sont, ou semblent être, honnêtes, ouverts et francs, inspirant la confiance. Donc, pour affiner vos compétences politiques, soyez sincère avec tous les membres de votre organisation. Si vous essayez trop fort, vos collègues verront bien.

Les compétences d’un bon politicien

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *